Fév

10

Quelque 200 logements sont en train d’être équipés de compteurs «intelligents» qui permettent aux locataires de mieux gérer leur consommation d’électricité, mais aussi de gaz, de chauffage et d’eau.

«Dans certaines voitures, il y a un indicateur qui donne la consommation, a rappelé, Laurent Isoard, de la start-up Signa-Terre, consultante en économies d’énergie. Quand on se rend compte que l’on consomme beaucoup, on a tendance à lever le pied.» Avec Green E-value, qui vient d’être installé dans deux blocs d’immeubles (au Bugnon, près du CHUV, et aux Rosiers, près du Maupas), les locataires peuvent connaître à tout moment leur consommation d’eau, de gaz, de chauffage et d’électricité via une plate-forme web. Ces données, récupérées sur les divers compteurs, sont rendues facilement lisibles par un logiciel. L’économie sur les charges pourrait ainsi atteindre 15%, selon le propriétaire, Realstone. En plus, le système scrute les anomalies et permet, par exemple d’intervenir à la moindre fuite d’eau.

D’autres essais en cours

D’autres projets pilote existent en Suisse, comme celui lancé en août par BKW FMB Energie et impliquant 200 ménages d’Ittigen (BE). E-Green, le projet lausannois, a l’avantage de prendre en compte toutes les énergies et pas seulement l’électricité. Il utilise en outre des standards et des équipements existants, ce qui le rend généralisable facilement, a estimé M. Garcia de Realstone.
Distributeur gagnant

Le distributeur, les Services industriels de Lausanne en l’occurrence, a intérêt à sensibiliser les citoyens à l’impact de leur comportement sur leur propre consommation. Les pics de consommation pourront ainsi être lissés, ce qui permettra de renoncer à de coûteux investissement. Le relevé à distance et la facturation mensuelle sur la base de la consommation réelle diminuent en outre les coûts administratifs.

L’opération représente un investissement de 300 000 fr. Les SIL prennent à leur charge environ 100 000 fr. Realstone estime les coûts d’installation entre 300 et 500 fr. par appartement, «non répercutés sur les loyers».

(job/ats)

Source

Rss Feed Tweeter button Facebook button Technorati button Reddit button Myspace button Linkedin button Webonews button Delicious button Digg button Flickr button Stumbleupon button Newsvine button Youtube button