Nov

26

SDB_Corail SDB_Dauphin SDB_Poiss

Sep

21

Nous voila en compagnie de la maison Gaboli (SWISS)

pas mal de nouveautés sont apparues ces derniers temps, des robinetteries de cuisines robustes et bien conçues il serait temps de s’intéresser de prêt a ce nouvel acteur sur la marché suisse.

Site Web

Juin

8

Les changements climatiques ont aussi des répercussions sur les ressources en eau de la Suisse. Aucune évolution n’est attendue dans les 20 prochaines années, mais, sur le long terme, les quantités d’eau à disposition vont diminuer.

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV), dans le cadre du projet «Changement climatique et hydrologie en Suisse» (CCHydro), a fait examiner l’impact de l’évolution du climat jusqu’en 2010. Cette étude doit permettre à la Suisse de se préparer suffisamment tôt aux changements. Les résultats de ces recherches ont été présentés vendredi à Berne à la presse.

Le niveau annuel des ressources ne va pas beaucoup évoluer ces 20 prochaines années. Seules les régions de montagne, fortement englacées, verront leur débit d’eau augmenter temporairement avec la fonte des glaces.

A plus long terme, les ressources en eau vont cependant diminuer suite à l’augmentation de la température de l’air. Celle-ci va entraîner une élévation de la limite des chutes de neige. Les réserves de neige et de glace vont par conséquent diminuer dans les Alpes.

Moins d’eau

La quantité des précipitations saisonnières va également se modifier: il pleuvra moins en été et plus en hiver. Cette redistribution va du coup influencer le débit des cours d’eau, explique l’OFEV dans un communiqué. La période de crue potentielle dans les régions du Plateau sera aussi déplacée ou prolongée.

En été, les cours d’eau auront un débit nettement moins fort qu’actuellement. Ce constat vaut autant pour les petits ruisseaux que pour les grandes rivières. Dans les Alpes, une partie des étiages ne se produira plus en hiver mais à la fin de l’été.

Pour les experts, ces changements doivent être pris en compte pour des mesures contre les inondations. Par ailleurs, à cause de la baisse du débit des cours d’eau en été, ils recommandent que la réglementation quant aux prélèvements et régulations de ce précieux liquide soient réexaminées.

(ats)

Source

Déc

2

Charles Walton, le créateur du RFID, est décédé le 6 novembre dernier à l’âge de 89 ans. Il laisse derrière lui une technologie d’importance qui a rendu beaucoup de choses possibles, dont le Near Field Communication (NFC) en voie de démocratisation.

Ce n’est que cette semaine que le décès de Charles Walton, survenu depuis près d’un mois, a été évoqué dans la presse. Plus discret que d’autres personnalités du hi-tech récemment disparues – et la liste est malheureusement longue – cet ingénieur qui a, comme beaucoup, commencé sa carrière chez IBM dans les années 60, a néanmoins apporté une technologie majeure très utilisée aujourd’hui, à savoir le RFID (Radio Frequency IDentification) aujourd’hui utilisé dans les cartes d’accès, les puces des animaux domestiques, les objets connectés… mais également dans la technologie de paiement sans contact, également appelée NFC.

Malgré cet apport majeur, Charles Walton n’a pas gagné beaucoup d’argent grâce à son invention, qui n’avait pas convaincu le comité de direction de General Motors auquel il l’avait présentée dans les années 70. La création de la version numérique du RFID dans le courant des années 80 lui apporte plus de popularité, mais les brevets , déposés à partir de 1983, tombent dans le domaine public 17 ans plus tard, et leur exploitation cesse de lui rapporter de l’argent. Paradoxalement, c’est dans les années 90 que l’usage de la technologie commence à se démocratiser.

Charles Walton laisse un héritage conséquent au hi-tech : selon le cabinet ABI Research, le marché du RFID devrait générer un bénéfice de 6 milliards de dollars cette année. Il rejoint John McCarthySteve JobsDennis Richie ou encore Paul Baran au sein de la triste liste des personnalités IT disparues en 2011.

Source

Nov

15

Mar

5

Quelques liens a parcourir pour y voir un peu plus cair.

http://www.bonasavoir.ch/librairie.php?offset=20&id=5658

http://www.asloca.ch/

http://www.ch.ch/private/00029/00038/index.html?lang=fr

http://www.uspi.ch/index.php?id=99

http://www.cvi.ch/

http://www.hausinfo.ch/home/fr/droit/droit-bail/loyer-charges.html

http://www.energie-environnement.ch/

Fév

10

Quelque 200 logements sont en train d’être équipés de compteurs «intelligents» qui permettent aux locataires de mieux gérer leur consommation d’électricité, mais aussi de gaz, de chauffage et d’eau.

«Dans certaines voitures, il y a un indicateur qui donne la consommation, a rappelé, Laurent Isoard, de la start-up Signa-Terre, consultante en économies d’énergie. Quand on se rend compte que l’on consomme beaucoup, on a tendance à lever le pied.» Avec Green E-value, qui vient d’être installé dans deux blocs d’immeubles (au Bugnon, près du CHUV, et aux Rosiers, près du Maupas), les locataires peuvent connaître à tout moment leur consommation d’eau, de gaz, de chauffage et d’électricité via une plate-forme web. Ces données, récupérées sur les divers compteurs, sont rendues facilement lisibles par un logiciel. L’économie sur les charges pourrait ainsi atteindre 15%, selon le propriétaire, Realstone. En plus, le système scrute les anomalies et permet, par exemple d’intervenir à la moindre fuite d’eau.

D’autres essais en cours

D’autres projets pilote existent en Suisse, comme celui lancé en août par BKW FMB Energie et impliquant 200 ménages d’Ittigen (BE). E-Green, le projet lausannois, a l’avantage de prendre en compte toutes les énergies et pas seulement l’électricité. Il utilise en outre des standards et des équipements existants, ce qui le rend généralisable facilement, a estimé M. Garcia de Realstone.
Distributeur gagnant

Le distributeur, les Services industriels de Lausanne en l’occurrence, a intérêt à sensibiliser les citoyens à l’impact de leur comportement sur leur propre consommation. Les pics de consommation pourront ainsi être lissés, ce qui permettra de renoncer à de coûteux investissement. Le relevé à distance et la facturation mensuelle sur la base de la consommation réelle diminuent en outre les coûts administratifs.

L’opération représente un investissement de 300 000 fr. Les SIL prennent à leur charge environ 100 000 fr. Realstone estime les coûts d’installation entre 300 et 500 fr. par appartement, «non répercutés sur les loyers».

(job/ats)

Source

Juin

30

La Commission européenne a infligé une amende de 622 millions d’euros à un «cartel des lavabos».

La Commission européenne, gardienne de la concurrence, a infligé mercredi une amende collective de 622 millions (847 millions de francs) d’euros aux 17 membres d’un «cartel des lavabos».

Elle a reconnu que la crise l’avait conduite à réduire les montants réclamés à certains d’entre eux.

Le cartel a été actif entre 1992 et 2004 en France, Belgique, Allemagne, Autriche, Italie et aux Pays-Bas.

Ses 17 membres «se sont entendus pendant 12 ans sur les prix des baignoires, lavabos, robinets et autres équipements de salles de bains dans six pays comptant 240 millions de personnes», a dénoncé le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia.

Ses victimes ont été des plombiers et des sociétés de construction, mais aussi «en fin de compte un grand nombre de familles», a-t-il insisté. Le groupe st-gallois Geberit a précisé qu’il ne faisait pas partie des sociétés mises à l’amende.

L’américain American Standard devra s’acquitter du plus gros montant (326 millions d’euros), suivi de l’allemand Villeroy & Boch (71,5 millions), du finlandais Sanitec (57,7 millions) et d’un autre allemand, Grohe (54,8 millions).

Situation délicate

Ce dernier a souligné dans un communiqué séparé que «bien que des provisions aient été passées, le montant de l’amende aura des conséquences sur de futurs investissements», et dit examiner «l’option d’un recours judiciaire».

Le cartel comptait encore quatre allemands (Dornbracht, Duravit, Hansa, Kludi), un autre américain (Masco, exempté d’amende pour avoir fourni les premières informations à la Commission), un espagnol (Roca), cinq italiens (Cisal, Mamoli, RAF, Teorama et Zucchetti) et deux autrichiens (Artweger et Duscholux).

La Commission a précisé avoir «exceptionnellement» réduit les amendes de certains membres du cartel «étant donné leur situation financière». Elle n’a pas dévoilé leur identité, se contentant de préciser que 10 sociétés avaient réclamé une telle réduction, et qu’elle avait été acceptée à hauteur de 50% du montant de l’amende pour trois d’entre elles et de 30% pour deux autres.

(ats)

Source

Avr

12

batidoc.ch

La plus grande plate-forme d’information sur les
produits de la branche de construction suisse

Docu Media Suisse Sàrl

Adresse: Bahnhofstrasse 24
Localité: Rüschlikon
NPA: 8803
Pays: Suisse
Tél.: +41 44 724 77 70
Fax: +41 44 724 77 71
URL: http://www.docu.ch
E-Mail: infodocu.ch

La société Docu Media Suisse Sàrl regroupe la revue «batimag» et la «Documentation suisse du bâtiment» sous un seul et même toit. Elle édite divers titres et propose de multiples prestations de services à l’industrie de la construction et aux branches apparentées. Etant donné sa position sur le marché, Docu Media Suisse Sàrl fait autorité en Suisse en matière de transmission de l’information business to business B2B pour les professionnels de la construction. Sa sphère d’activité recouvre en l’occurrence aussi bien les médias électroniques que les informations imprimées.

La production des titres maison s’opère intégralement en interne. En font partie la revue «Batimag» et son pendant en allemand «Baublatt», diverses éditions spéciales publiées à l’occasion de foires, salons et expositions, la revue «Kommunalmagazin» et son pendant en français «Gestion et services publics». Docu Media Suisse Sàrl édite et produit également les revues «Bauherren Magazin» et le «Handbuch des Bauherrn».

Docu Media Suisse Sàrl anime d’importants portails Internet pour les professionnels de l’industrie suisse de la construction, à savoir baudokumentation.ch, batidoc.ch et baublatt.ch, batimag.ch et infosubventions.ch. Avec les multiples informations et solutions intégrées qu’ils proposent, ces portails s’adressent prioritairement aux professionnels tels qu’architectes, concepteurs et planificateurs, mais aussi aux entrepreneurs en construction. Les innombrables informations de très haute qualité mises à disposition sont en outre également accessibles aux promoteurs et maîtres d’ouvrage privés, commerciaux et publics.

Page Web

Mar

1

FABRICANTS SANITAIRES

Baignoires et Douches
Bekon-Koralle AG
Duscholux AG
Hans Grohe AG (site en allemand)
Hoesch AG (site en allemand ou anglais)
Hüppe GmbH
Inda S.p.A.
Kaldewei Franz GmbH+Co (site en allemand)
Keramik Laufen AG
Romay AG (site en allemand)
W. Schmidlin AG
Spirella AG
Villeroy & Boch AG

Lavabos et Meubles pour Salle de Bain
Duravit AG (site en allemand ou anglais)
Franke AG
Inda S.p.A.
Keramik Laufen AG
Keller Spiegelschränke AG (site en allemand)
Keuco GmbH & Co. KG (site en allemand ou anglais)
Kuhfuss Sanitär GmbH (site en allemand)
Romay AG (site en allemand)

Villeroy & Boch AG
Sadorex Handels AG

WC et WC Automatiques
Geberit Balena AG
Geberit Vertriebs AG

Robinetterie
Bodenschatz AG
arwa AG
Dornbracht

Hansgrohe AG
Grohe AG
Jado GmbH
Keuco GmbH + Co. AG
KWC AG
SAM Schulte SA (site en allemand ou anglais)
Similor Kugler SA

Accessoires
Bodenschatz AG (site en allemand)
HEWI H. Wilke GmbH (site suisse en allemand ou anglais)
Inda S.p.A.
Neoperl AG
Hansgrohe AG
Keuco GmbH & Co. KG (site en allemand ou anglais)
Sadorex Handels AG
SAM Schulte SA (site en allemand ou anglais)
Spirella AG

Machines à laver
Miele AG
V-Zug AG

Miroirs et armoires de toilettes
W. Schneider + Co AG
Keller Spiegelschränke AG
Sidler Metallwaren AG
Egro Industrial Systems AG
Galvolux SA

Jan

11

Un rêve de salle de bains

 

Espace de vie et de détente, la salle de bains est l’expression de votre personnalité voir même de votre humeur. Elle doit répondre aux exigences esthétiques et technologiques et coller à votre style de vie. De nouveaux matériaux investissent la salle de bains et offrent une entière liberté de création et de conception.

Ambiances, meubles, robinetteries et accessoires, couleurs, senteurs, misez sur l’harmonie.

Nous seront bientôt a même de vous mettre  on line des idées de sites ou astuces pour arriver a la perfection.

Rss Feed Tweeter button Facebook button Technorati button Reddit button Myspace button Linkedin button Webonews button Delicious button Digg button Flickr button Stumbleupon button Newsvine button Youtube button